Autonomie énergétique : rêve ou réalité?

Face à l’insistance des questions de nombreux lecteurs sur les pénuries de courant ou d’énergie attendue cet hiver 2022/2023, nous avons voulu écrire cet article pour faire le point sur la situation et lever le voile sur la possibilité pour un logement français d’être en situation d’autonomie énergétique ou d’autosuffisance énergétique.

Suite au rumeurs de « black-out » énergétique ou de rationnement de courant à l’hiver prochain de nombreuses questions se posent sur la possibilité d’un logement d’être autonome en énergie.

Le point sur la situation énergétique à ce jour

avant l’année 2021, il faut tout de même savoir que la Russie fournissait 45% des approvisionnements en gaz de l’U.E. Mais la guerre en Ukraine a fait son apparition. Peu importe le contexte, ou que l’on soit pour ou contre le fait de s’impliquer, notre ministre de l’économie Bruno Lemaire a annoncé je cite « vouloir provoquer l’effondrement de l’économie Russe« .

Terrible déclaration lorsque l’on sait que dans les débuts d’une guerre les deux premières cibles sont les communications et l’énergie. Or, il n’aura suffi à la Russie que de tourner un robinet pour mettre en effervescence l’Europe entière et nous montrer à quel point nous étions fragiles sur le plan énergétique.

Le prix du gaz a augmenter en 2022 voir exploser disent certains, la facture d’électricité devrait bondir de 15% en janvier 2023 et de timides accords, par exemple avec Israël grâce à son champ gazier de Léviathan, devraient être signés prochainement mais sans rien résoudre sur le long terme.

Article sur l'autonomie énergétique dans le contexte de la guerre en Ukraine
Bruno Le Maire sur France 24 « nous allons provoquer l’effondrement de l’économie Russe » le 1 Mars 2022

Le retard sur l’ indépendance énergétique de la France

Extrêmement en retard sur des pays comme l’Allemagne qui ont pris le pas des énergies renouvelables il y a plus de 15 ans, La France s’est contentée d’une transition énergétique a pas feutrés en conservant une confiance aveugle en ses réacteurs nucléaires obsolètes et vieillissants.

Au diapason d’une union européenne fébrile face aux changements radicaux, Les énergies fossiles ont conserver une place de choix dans le quotidien des consommateurs européens et plus particulièrement français. Malgré de chocs pétroliers à répétition de nombreux logements français sont encore chauffés au fioul. Ce qui d’autant, met des milliers de foyers en situation de précarité énergétique.

Indépendance énergétique ou autosuffisance énergétique dans un logement: est-ce possible?

La production nationale d’électricité grâce au charbon pétrole gaz dans les centrales thermiques en appoint ne suffiront pas à compenser les baisses de livraison en gaz dues à la guerre en Ukraine. Cette dépendance énergétique cruelle malgré nos centrales nucléaires nous met face à de nouvelles questions sur nos consommations en énergie primaire ou nos habitudes dans nos foyers.

Être totalement autonome en énergie n’est quasiment pas possible pourtant certains foyers, mêmes victimes de limitation à 1kwh de la part d’EDF après une facture d’électricité impayée arrivent à fonctionner sans désagréments alors comment font-ils?

Se chauffer au bois

Bien sûr une chaudière à gaz ou au fioul serait le premier post à supprimer pour pouvoir être autonome en énergie et surtout réduire ses factures de manière drastique. Pour ceux d’entre nous qui jouissent de grandes surfaces de terrain et surtout de parcelles boisées, il est logique de recourir à une chaudière à bois, à une cheminée avec insert ou à un poêle à bois pour se chauffer si l’on tend à l’autosuffisance énergétique.

Utiliser l’énergie solaire photovoltaïque pour faciliter l’autonomie énergétique

Autant il est facile de remplacer une chaudière, autant se priver d’électricité est impossible en utilisant un réfrigérateur, la lumière ou encore internet au moyen d’une box. Ceci est à dimensionner convenablement au préalable mais pour couvrir les besoins d’électricité (hors eau chaude sanitaire ou chauffage) c’est possible grâce à un kit solaire photovoltaïque en autoconsommation.

gestionnaire d'énergie photovoltaïque
taux de couverture d’énergie en autoconsommation d’une maison près de Narbonne se chauffant à la pompe à chaleur air/air

 

 

Attention aux kits solaires qui ne seraient pas couplés à un gestionnaire d’énergie pour prioriser ou optimiser la consommation dans le foyer.

En effet, le taux de couverture des besoins ne dépasse que rarement 30% lorsqu’un gestionnaire d’énergie n’est pas associé à l’installation solaire photovoltaïque en toiture. Il ne serait donc pas possible sans lui de prétendre à l’autonomie énergétique. A l’inverse, grâce à l’association d’un gestionnaire d’énergie, il est possible de monter de 60 à 75 % de taux de couverture des besoins en énergie électrique et ce même en entrant dans l’hiver comme on peut le voir sur la capture à gauche qui date du 12 Novembre 2022.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une autosuffisance énergétique ou autonomie énergétique est donc impossible à atteindre sans utiliser d’énergie solaire photovoltaïque. Pourtant la production solaire étant de 4000 kwh environ pour des panneaux solaires orientés plein sud avec une inclinaison de toiture d’environ 35 degrés ne permet pas de faire fonctionner énormément d’appareils électroménagers. Encore moins les appareils les plus énergivores que sont lave-linge ou sèche-linge qui consomment facilement 2000 w et plus chacun.

Utiliser le soleil avec des capteurs solaires thermiques pour l’eau chaude sanitaire

Evidemment, pour atteindre l’autosuffisance énergétique, pas question d’utiliser un chauffe-eau électrique pour l’eau chaude sanitaire. En effet, cet appareil, muni d’une résistance de 2000 watts au minimum mangerait à lui tout seul la production solaire. Pareil pour un ballon thermodynamique qui, même si il bénéficie d’une aide de la prime rénov, consomme au moins 400 watt d’énergie électrique par heure.

Il vaudra mieux se tourner sur un chauffe-eau solaire thermique mis en place avec suffisamment de capteurs pour un volume d’eau adéquat. En effet, le soleil reste une source d énergie inépuisable qui peut facilement couvrir les besoins de douche ou d’eau chaude en général.

Utiliser des batteries de stockage pour une autonomie énergétique

Si l’on se place du côté purement financier, les batteries de stockage ne sont à ce jour pas intéressantes couplées au solaire photovoltaïque. Leur durée de vie est encore trop faible et le nombre de cycles de recharges trop faible aussi pour que cela vaille le cout par rapport à l’investissement de départ.

Si l’on est en site autonome ou hors réseau, les batteries seront pourtant un bon moyen d’accumuler le surplus d’énergie produit la journée pour être redistribué la nuit afin de faire fonctionner un téléviseur ou quelques ampoules led.

Une maison ne peut pas atteindre une autosuffisance énergétique si il n’y a pas moyen d’avoir du courant la nuit. Il y a bien sur le groupe électrogène mais il va à l’encontre du but final lié au développement durable et il faut pourtant trouver des solutions pour être en autonomie totale en électricité.

Vous l’aurez compris, de nombreuses concessions en terme de confort ou habitudes de consommations seront nécessaires pour réellement parler d’une autonomie énergétique. Grâce aux dernières technologies en matière d’efficacité énergétique ou d’énergie renouvelable, ce rêve n’en est quasiment plus un!