La rénovation énergétique : qu’est-ce qu’une maison passive ?

Rénovation énergétique : qu’est-ce qu’une maison passive ?

Depuis quelques années, la réduction de l’impact des activités humaines sur l’environnement est au cœur des débats. Ainsi, plusieurs solutions ont été développées afin de réduire l’empreinte écologique de l’Homme. Parmi celles-ci, on compte la maison passive, une toute nouvelle façon de construire qui implique un nouveau mode de vie au quotidien. Qu’est-ce donc qu’une maison passive ?

Une maison permettant d’effectuer une grande économie d’énergie

La maison passive permet de faire une économie d’énergie importante. En effet, il s’agit d’une construction disposant d’une isolation et d’une étanchéité de meilleure qualité que les bâtiments classiques. Elle n’utilise que très peu, voire pas du tout, de chauffage, car elle profite de la chaleur émise par les occupants.

maison autosuffisante
Cette chaleur dégagée par les appareils électroniques et les êtres vivants permet au bâtiment passif de s’autosuffire en matière de chauffage. Le problème avec les systèmes de chauffage traditionnels, c’est qu’ils nécessitent l’utilisation d’une énergie qui engendre inévitablement la pollution. Cette dernière peut être visuelle, sonore et même olfactive ou par rejets de déchets.

Aussi, le chauffage traditionnel nécessite un investissement conséquent. La bonne isolation de la maison passive empêche les déperditions de chaleur. Son étanchéité aide quant à elle à éviter les fuites thermiques et la ventilation double flux assure un renouvellement de l’air à l’intérieur de l’habitation ou de la maison passive.

En outre, la chaleur émise à l’intérieur du bâtiment est communiquée à l’air entrant via le système de ventilation. C’est de cette manière que la maison passive comble les besoins en chauffage des occupants. Ainsi, leur confort thermique est assuré et ils peuvent réaliser une grosse économie d’énergie.

La rénovation énergétique avec la maison passive comme objectif

La maison passive, c’est également celle qui a subi une rénovation énergétique. En effet, un bâtiment déjà existant peut être transformé en construction passive grâce à quelques améliorations. Pour ce faire, une couche d’isolant est appliquée à l’extérieur, ce qui a pour but d’empêcher la formation de ponts thermiques.

Des fenêtres triple vitrages peuvent être installées et le système de ventilation existant est remplacé par une ventilation double flux. Le chauffage traditionnel est également remplacé par de nouvelles solutions beaucoup plus respectueuses de l’environnement.

L’abandon du chauffage au fioul

La chaudière au fioul est une source d’émission importante de CO2 en plus d’être coûteuse. Son installation est encombrante et nécessite une cuve volumineuse afin de stocker le pétrole. Ce carburant fossile doit être renouvelé et son odeur est désagréable. Le chauffage au fioul sera définitivement abandonné à partir de 2022.

Les alternatives à la chaudière au fioul

alternative chaudière fioul
La pompe a chaleur est l’une des alternatives au chauffage au fioul. Son utilisation ne requiert pas de combustible, car elle se contente de récupérer la chaleur ambiante dans l’eau ou les sous-sols. Elle s’en sert alors pour assurer le chauffage de l’habitation d’une maison passive.

La chaudière biomasse constitue elle aussi une alternative à la chaudière au fioul parce que beaucoup moins polluante. Contrairement à la pompe a chaleur, ce système nécessite un combustible qui est généralement le bois et son utilisation ne génère qu’une faible émission de CO2.

Enfin, la chaudière au gaz représente la dernière alternative au chauffage au fioul. Elle brûle un gaz qui permet de produire de la chaleur. Elle est facile à installer et participe à l’optimisation de l’économie d’énergie.

Il faut noter que toutes ces solutions de chauffage sont éligibles à la prime renov.

Une maison passive bénéficiant de la prime coup de pouce

Dans le but de faciliter et d’accélérer la transition énergétique, la prime coup de pouce a été mise en place par le gouvernement français. Lancée en 2017, elle a pour but de subventionner les travaux de rénovation énergétique avec une récompense pour les ménages à revenus modestes. Un bonus est octroyé lorsque l’on atteint la maison passive.

La prime coup de pouce est cumulable avec d’autres aides. Il s’agit notamment du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et de l’éco-prêt.

Pour bénéficier de la prime coup de pouce, il faut avoir réalisé une installation de :

  • chaudière biomasse ;
  • pompe à chaleur air-eau ou hybride ;
  • chaudière à gaz ;
  • et de système solaire combiné.

Il faut également que les travaux sur le bâtiment passif soient réalisés par une entreprise au label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Il suffit ensuite d’effectuer la demande de prime coup de pouce et d’envoyer les justificatifs nécessaires dans un délai imparti.

En somme, la maison passive apporte son lot d’innovations qui permettent clairement de réduire l’impact écologique. Il urge donc d’opter pour ce type de constructions afin de préserver durablement l’environnement.